La Savoie

Retour Dico Montagne

SavoieLa Savoie, dont le nom viendrait du latin Sapaudia ou Sabaudia, qui désignait pour les Celtes une région couverte de sapins – à moins qu’il n’évoque un homme appelé “Sapaudus”, compte 373 258 habitants répartis sur 6 267 km2 .

C’est un département aux contours pas très clairs qui fait partie de la région Auvergne-Rhône-Alpes, dont le chef-lieu est la ville de Chambéry. La Savoie est voisine de la Haute-Savoie, de l’Ain, de l’Isère, des Hautes-Alpes et de l’Italie, accessible à skis par exemple par la station La Rosière.

Elle compte 4 massifs montagneux principaux : les Bauges, le Beaufortin, la Chartreuse, la Vanoise. L’Isère y prend sa source au Col de l’Iseran et on compte deux grands lacs : le lac du Bourget et le lac d’Aiguebelette.

La Savoie a une histoire agitée et très vite indépendante depuis son passé bourguignon dès 1030 avec Humbert «aux blanches mains», fondateur de la Maison de Savoie.

Elle devient un Duché en 1416 et acquiert même en 1427 le Piémont. Au cours des siècles suivants, son coeur penche vers l’Italie. En 1563, la capitale est transféré de Chambéry à Turin.

A quatre reprises, la Savoie est occupée par la France, mais elle retrouve à chaque fois son indépendance. Finalement, Victor Emmanuel II, roi d’Italie, cède Nice et la Savoie par l’accord secret de Plombières le 21 juillet 1858 en échange de la neutralité de la France concernant son projet d’unification de l’Italie contre les Autrichiens.

Le traité de Turin du 24 mars 1860, officialise l’accord. Les habitants concernés sont invités à choisir ou non leur rattachement à la France et la création d ‘une zone franche (qui sera supprimée – Ah les promesses électorales !) par un référendum. C’est un raz-de-marée pro-Français : 99,8% des électeurs votent oui.

Napoléon III déclare le 4 septembre 1860 le rattachement des deux nouveaux départements français : la Savoie et la Haute-Savoie.

A noter, un parti politique revendique toujours l’indépendance de la Savoie, le parti savoisien ou Ligue savoisienne, qui compte 3.000 adhérents qu’on peut reconnaître à leur plaque d’immatriculation « SE » (État souverain de Savoie), et qui recueille moins de 1% des votes aux élections. Fait écho d’ailleurs la ligue pour la restauration des libertés niçoises.

Pour finir, les habitants de Savoie s’appellent normalement les Savoyards. Mais c’est un terme qui a revêtu jusqu’à la Première guerre mondiale un caractère péjoratif. Du coup, certains préfèrent le terme “Savoyen” ou “Savoisien”.

On peut aussi identifier une langue qui fut utilisée dans cette région : Le franco provençal ou arpitan, qui est l’une des trois langues gallo-romanes avec l’occitan et la langue d’oïl (le français étant un descendant de cette dernière).

La Savoie